Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Eric Richard

 

Origine

Comme son nom l'indique, la race vient du Limousin, dont la capitale est Limoges, une région à l'Ouest du Massif Central, couvrant les départements de la Haute-Vienne, de la Corrèze et de la Creuse.

Poids et taille

La limousine pèse en moyenne entre 700 et 950 kg pour une taille au garrot de 1,55 m.

Cheptel

Avec près de 900 000 mères-vaches productrices en France, le cheptel Limuousin progresse régulièrement de 5% par an.

Aspect

Elle ne manque pas d'allure et elle a tout ce qu'il faut pour sortir en toutes saisons. Un gabarit impressionnant : taille haute, résistante aux intempéries, son poil est très épais et compact ce qui la protège même par temps froid. Côté esthétique, sa séduction opère sur le plus grand nombre, jugez plutôt : sa robe est acajou uniforme, les puristes diraient << froment vif >>, son muffle et ses yeux sont cernés d'auréoles plus claires (ce qui l'apparente aux vaches dites <<à lunettes>>), ainsi que le bout de sa queue. Ses muqueuses sont aussi claires et enfin ses cornes sont de taille moyenne, tournées vers l'avant, plantées de chaque côté d'une sorte de chignon assez touffu.

Utilisation

La race s'est dotée d'un programme de sélection complet, intégré et efficace, alliant bien insémination artificielle et monte naturelle. Tout en conservant les qualités maternelles (la Limousine peut lever 6 à 7 veaux jusqu'à l'âge de 9 ans), ce programme a permis un progrès constant des performances de production de viande.

Histoire de la race

Les hommes préhistoriques, sans le savoir, étaient-ils des amateurs de Limousine ? Comment appelaient-ils d'ailleurs cette contrée en des temps reculés ? En effet, il y a plus de 25 000 ans, à l'époque de la << guerre du feu >>, des hommes ont peint notamment dans la grotte de Lascaux des silhouettes d'animaux qui ne sont pas sans rappeler notre familière Limousine, lui donnant ainsi un ancêtre à jamais immortalisé sur les murs des grottes. Plus près de nous, au XVIIIe siècle, le berceau de notre chère Limousine est dans la Haute-Vienne, où elle faisait le régal des villes et des campagnes, jusqu'à la cour du roi Louis XVI qui, dit-on, l'appréciait fort. Son herd-book (livre généalogique) a été créé en 1886. Subissant les assauts de la Blonde d'Aquitaine, elle a failli disparaître au lendemain de la deuxième guerre mondiale, les pouvoirs publics ayant envisagé une fusion avec sa rivale d'Aquitaine mâtinée de Lourdaise. Heureusement, le miracle eut lieu, ajouté à la résistance des éleveurs et la Limousine depuis a pris sa revanche obtenant de nombreuses récompenses telle que la <<  Meilleure  vache européenne >> ou le << Trophée de la meilleure viande>>.

Caractéristiques

Race à viande de grande taille, d'élevage aisé (fertilité, sobriété, vêlage facile), la Limousine fournit une large gamme de produits finis, du veau de lait à la génisse lourde, en passant par les différentes sortes de jeunes bovins. De plus, grâce à une grande longévité, le développement morphologique des femelles est atteint entre 6 et 8 ans, les femelles peuvent produire une viande haut de gamme jusqu'à un âge avancé. En France, la viande de pure race Limousine représente 25% des viandes sous label Rouge Boeuf Limousin Blason Prestige ou sous marques certifiées dans plus de 1 500 boucheries.

Région d'élevage

Présente en priorité dans le Limousin, terre de ses origines et qui ont valu à la région une renommée internationnale, la race s'est implantée dans d'autres régions françaises. Grâce à ses facultés d'adaptation, elle est désormais élevée dans 70 pays à travers le monde, en Europe mais également aux Etats-Unis, en Russie et jusqu'en Amérique du Sud où elle ne craint pas les écarts de température. Vous pouvez en savoir plus en vous rendant aux portes de Limoges (15 kms au Sud, par l'A40), à Lanaud, ou technopole abrite le quartier général de la race bovine Limousine. Inauguré en 1994, c'est un ensemble moderne signé du célèbre architecte Jean Nouvel, qui se veut un trait d'union entre les producteurs et les consommateurs.

 

 

 

Commenter cet article