Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par E-R

800px-Vache-d-27Abondance.jpg 

Registre.gif

Origine et répartition

Appartenant au rameau pie rouge des montagnes, son ancêtre serait arrivée avec les Burgondes dans le Chablais qui est devenu son berceau. Elle était déjà élevée à l'abbaye de Saint-Maurice d'Agaune dès le XIIe siècle.
Elle était à l'origine connue sous le nom de << chablaisienne>>. Le livre génalogique de la race a été créé en 1891.

Le cheptel français de race abondance s'élève à environ 150 000 têtes, dont 65 000 vaches. C'est avec seulement 1,3 % du cheptel laitier, la quatrième race laitière de France. Elle est surtout présente en Savoie et Haute-Savoie, mais on la trouve dans 13 départements en Rhône-Alpes et Auvergne, mais aussi dans les Pyrénées. Elle a été exportée dans plusieurs pays, notamment en Amérique (Canada) pour son efficacité à la production de viande en montagne, en Irak, en Afrique (Egypte, ou en Afrique de l'Ouest) elle est croisée avec la race Ndama pour améliorer la production laitière.

Morphologie

C'est une vache de moyen format (1,30 m de hauteur au garrot et 580 à 680 kg pour les femelles), à robe rouge acajou, mais avec la tête (sauf les << lunettes>> rouges autour des yeux), le ventre, les extrémités des pattes et la queue de couleur blanche.

Qualités

C'est une race mixte : bonne laitière et une bonne conformation pour la boucherie. La production de lait se situe à 5 700 kg par lactation sur 302 jours pour les plus performantes, 5 144 en moyenne en 2006 (+ 886 kg en vingt ans). Il est riche en matière grasse et en protéines avec un bon équilibre entre les deux. Le taux butyreux se situe en moyenne à entre 37,0 et 37,4 et le taux protéique entre 32,9 et 33,1. Le rapport taux butyrique/taux protéique est de 1,13, idéal pour le rendement fromager. Ce lait est à la base de la fabrication de fromages AOC, le reblochon, l'abondance, la tome des Bauges er le beaufort.

C'est vaches sont appréciées pour leurs qualités d'élevage : rusticité, aptitude à la marche, résistance aux amplitudes thermiques, facilité de vêlage, aptitude à la consommation de fourrages grossiers et leur longévité.

Avec la difficulté de vendre leur fromage, des éleveurs savoyards la croisent avec des taureaux de race bouchère. Elle élève bien son veau en étable, puis la traite commence l'été pour produire le fromage d'alpage, le plus renommé et le plus cher. Ainsi, elle produit sur plusieurs tableaux.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article